Le futur
MARCH 14, 2019

Pourquoi les équipes sont-elles autant attirées par l’analyse statistique?

Les différences de niveau entre les meilleures formations se réduisent cons- tamment dans la très haute compétition. Ces dernières doivent ainsi trouver d’autres moyens créatifs de faire la diffé- rence. Changer la façon de jouer, en s’appuyant sur les statistiques, en est un.

 

Toutes les disciplines sont-elles égales face au traitement des données?

Le baseball ou le basketball ont développé des statistiques depuis des années dans la prise de décision. D’autres sports sont plus complexes à analyser. C’est le cas du hockey sur glace, notamment parce que le puck est petit et que les joueurs se déplacent rapidement.

 

Cette approche scientifique ne menace- t-elle pas l’essence même du sport?

L’aspect froid des faits et des chiffres ne doit pas être opposé à la chaleur des émo- tions qui composent le sport. Il s’agit plu- tôt d’un juste équilibre à trouver. Il faudra toujours un cerveau humain pour appli- quer les données statistiques et prendre des décisions réfléchies.

 

Pourquoi les stats plaisent-elles au public?

 

Au-delà des résultats, les données ont un fort potentiel pour le développement du sport. Elles sont un moyen d’intéresser de nouvelles audiences, notamment des jeu- nes. Si elles sont interactives et accessi- bles, elles répondent à une demande dans la nouvelle façon de consommer le sport. Alors que certains dirigeants voient l’e- sport comme une menace, les stats peu- vent servir de lien entre ces deux mondes qui font partie du même écosystème.

Jusqu’à un million de données par match

 

Les statistiques dans le hockey sur glace se spécifient dans

le «traçage spatial» des joueurs

et du puck. Au Canada, la société Iceberg a mis en place un système de collecte de données en direct grâce à trois petites caméras.

 

En Suisse, Genève et Fribourg l’utilisent déjà, et ce n’est que le début. «Si on parle actuellement de quelques centaines, voire mil- liers d’événements par match (tirs, engagements, charges, etc.), on sera proche du million d’occurren- ces à l’avenir», prévient l’analyste Cédric Ramqaj, fondateur du site spécialisé NL Ice Data.

  • instagram (3)
  • facebook-logo
  • twitter
  • youtube
  • linkedin-logo